Aveneu Park, Starling, Australia

Professeur, individuelle des professeurs et sur une transformation

 Professeur, un métier à professionnaliser

La professionnalisation est le
processus nécessaire permettant de passer du métier à la profession, c’est un
processus à la fois de rationalisation des savoirs mis en oeuvre et
d’amélioration des pratiques en situation. Car le professionnel est celui qui
sait être constamment l'”homme de la situation”, même et surtout
lorsque la situation est nouvelle et risquée ; c’est celui qui sait ajuster sa
réponse à la demande, au contexte et au complexe.

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

L’objectif à fixer à la professionnalisation

Les belges J. Donnay et E.
Charlier proposent de définir “l’enseignant-professionnel comme étant le
formateur qui :

·       
En
fonction d’un projet de formation explicité ;

·       
Tient
compte de manière délibérée du plus grand nombre de paramètres possibles de la
situation de formation considérée ;

·       
Les
articule de manière critique (à l’aide de théories personnelles ou
collectives) ;

·       
Envisage
une ou plusieurs possibilités de conduites et prend des décisions de
planification de son action ;

·       
Les
met en oeuvre dans des situations concrètes et recourt à des routines pour assurer
l’efficacité de son action ;

·       
Réajuste
son action dans l’instant s’il le perçoit comme nécessaire (réflexion dans
l’action) ;

·       
Tire
pour plus tard des leçons de sa pratique (réflexion sur l’action)”.

Pour favoriser la
professionnalisation de l’enseignement, il faut compter à la fois sur une
transformation individuelle des professeurs et sur une transformation
structurelle de toute la profession.

Cela n’est pas évident car
” Chacun comprend facilement qu’une « semi-profession » ait
l’ambition de devenir une profession à part entière, et donc prétendre en avoir
toutes les caractéristiques dès aujourd’hui. Mais les institutions et la
société résistent, la professionnalisation ne se décrète pas unilatéralement,
tout simplement parce qu’elle « donne droit » à de considérables
privilèges en termes d’autonomie, de pouvoir, de prestige, de revenu. On peut
donc parfaitement imaginer qu’un métier s’installe durablement dans la
situation de semi – profession, compte tenu d’un état des technologies, des
besoins, de la division du travail et des rapports de force entre métiers,
entre employeurs et salariés, entre usagers et gens de métier. On peut même
envisager des évolutions régressives, des processus de « déprofessionnalisation »,
de « prolétarisation ». Il n’est pas sûr que le métier d’enseignant
soit définitivement à l’abri d’une telle évolution”. Ph. Perrenoud (1994).

x

Hi!
I'm Mack!

Would you like to get a custom essay? How about receiving a customized one?

Check it out